Didier Delahaye presents the works of Georges Brassens

The first girl

The first girl

I forgot everything in the annals Of our exalted little wars Big Roman numerals or generals Battles for near or distant shores.

Never in your life Will you forget the charms Of the very first girl you took in your arms The enigmatic stranger Who slipped into your soul Dear heart do you recall How at once we became whole Whether Jezebel Or a sweet Columbine Whether you were first Or a ways down the line She will be forever Your comrade-in-charms The very first girl you took in your arms.

I have long emptied my memory bank Of any latter day Juliette And my recollection is blank When it comes to Jane or Suzette.

Never in your life Will you forget the charms Of the very first girl you took in your arms What a wonderful deal, Dear heart, do you recall I was trading virtue For a daisy of a doll Whether grand affair Or a furtive embrace Whether you had a brush With cotton or lace She was the first flower To fall to your charms The very first girl you took in your arms.

You who gave me my libidinous start My prima inamorata Forever you are in my heart My last little gift from Santa.

Never in your life Will you forget the charms Of the very first girl you took in your arms You might have put a brave face But when she bared it all Dear heart, do you recall How shaky was our embrace Many more ever since Sweetly came and went But among all of them She was heaven sent When all have faded You will recall her charms The very first girl you took in your arms.

© Didier Delahaye, 2004

La première fille

J’ai tout oublié des campagnes D’Austerlitz et de Waterloo D’Italie, de Prusse et d’Espagne De Pontoise et de Landerneau.

Jamais de la vie On ne l’oubliera La première fill’ qu’on a pris’ dans ses bras La première étrangère A qui l’on a dit “tu ” Mon coeur, t’en souviens-tu ? Comme ell’ nous était chère… Qu’ell’ soit fille honnête Ou fille de rien Qu’elle soit pucelle Ou qu’elle soit putain On se souvient d’elle On s’en souviendra D’la première fille qu’on a pris’ dans ses bras.

Ils sont partis à tire-d’aile Mes souvenirs de la Suzon Et ma mémoire est infidèle A Julie, Rosette ou Lison

Jamais de la vie On ne l’oubliera La première fill’ qu’on a pris’ dans ses bras C’était un’ bonne affaire Mon coeur, t’en souviens-tu ? J’ai changé ma vertu Contre une primevère… Qu’ ce soit en grand’ pompe Comme les gens “bien” Ou bien dans la rue Comm’ les pauvre’ et les chiens On se souvient d’elle On s’en souviendra D’la première fille qu’on a pris’ dans ses bras.

Toi, qui m’as donné le baptême D’amour et de septième ciel Moi, je te garde et, moi, je t’aime Dernier cadeau du Pèr’ Noël !

Jamais de la vie On ne l’oubliera La première fill’ qu’on a pris’ dans ses bras On a beau fait’ le brave Quand ell’ s’est mise nue Mon coeur, t’en souviens-tu ? On n’en menait pas large… Bien d’autres, sans doute Depuis, sont venues Oui, mais, entre toutes Celles qu’on a connues Elle est la dernière Que l’on oubliera La première fille qu’on a pris’ dans ses bras.

Georges Brassens, 1954 © Éditions Musicales 57

Original album (25cm LP)

[column size=”1-3″ last=”0″ style=”0″] Georges Brassens, n°3[/column] [column size=”1-3″ last=”0″ style=”0″]

SIDE 1
Les Sabots d’Hélène
Chanson pour l’Auvergnat
La Première Fille
La Prière
Gastibelza

[/column] [column size=”1-3″ last=”1″ style=”0″]

SIDE 2
La mauvaise herbe
Une jolie fleur
Je suis un voyou
Le mauvais sujet repenti
P… de toi

[/column]